Quand on grandit en rêveur, la route c’est quelque chose de mystique.

Elle vous appelle parfois, plus ou moins clairement. Après, libre à chacun de l’écouter.

Il y a beaucoup à y perdre : Le confort et le contrôle surtout, qu’on finira par échanger contre la liberté et le hasard.